Articles
| |

Pour diffuser des messages significatifs en temps opportun via leurs réseaux d’affichage numérique, les communicateurs professionnels ont intérêt à se familiariser avec un acronyme un brin geek : API.

C’est le petit nom de l’interface de programmation d’applications. Si l’API peut sembler intimidante et ennuyante aux yeux des responsables des communications internes, elle n’en reste pas moins un atout majeur pour gérer un réseau d’affichage numérique à la fois actuel, pertinent et, par-dessus le marché, hautement automatisé. Pour les pros des RH à l’horaire chargé, l’API peut s’avérer une véritable bouée de sauvetage puisque c’est grâce à elle que données et outils logiciels s’unissent pour alimenter la machine à contenu en continu.

Imaginez pouvoir tenir des employés de bureaux, d’entrepôts et d’usines au courant de ce qui se passe, de ce qu’ils doivent faire, de l’état actuel des choses… sans devoir affecter des ressources à temps plein pour la collecte d’informations et leur diffusion sur des écrans. Imaginez pouvoir simplifier comme par magie des tâches comme la diffusion de messages distincts selon le lieu, l’heure et les conditions d’exploitation.

Avec l’API, c’est non seulement possible, mais aussi relativement facile quand on choisit la bonne solution logicielle et le bon partenariat technologique. En bref, elle offre un mécanisme sûr pour accéder aux données en temps réel dans les systèmes d’entreprise et les plateformes logicielles infonuagiques. L’API présente les données dans un format structuré et uniforme, qu’il est possible d’importer dans un système de gestion du contenu pour la diffusion sur des écrans des contenus dynamiques qui s’actualisent régulièrement.

Un peu geek, oui, mais voici ce que ça donne en milieu de travail

Vous savez, les tableurs Excel et les diapos PowerPoint chronophages et lassantes, que le directeur ou son assistant crée à la main, imprime, puis affiche dans les salles de repos ou de réunion d’équipe? Ils seront avantageusement remplacés par la diffusion de contenu en temps réel sur un ou plusieurs écrans. Dans une usine, l’écran pourrait afficher des graphiques à jour sur les résultats de production par rapport aux cibles, les niveaux de stocks, les volumes d’expédition par produit ou par gamme et bien d’autres variables.

Un capteur connecté à l’équipement de production détecte une fuite? Cela peut déclencher l’affichage d’un avertissement donnant des instructions claires aux employés touchés. Ailleurs dans l’usine, le message sur l’incident pourrait être différent, voire ne pas être diffusé. Par comparaison, les vieux systèmes émettent souvent une alarme générale dans toute l’usine, ce qui occasionne une perte de temps.

Dans un bureau de ventes, les écrans permettent d’automatiser les indicateurs de rendement clés (IRC), comme les ventes projetées et les résultats par rapport aux cibles, et de les présenter en temps réel plutôt qu’en version imprimée pour la réunion d’équipe hebdomadaire.

Dans un contexte de logistique, les caméras et les capteurs enregistrent et signalent l’arrivée d’un camion sur le terrain, puis diffusent les données à l’écran lorsqu’il arrive au quai, lorsqu’on le charge ou le décharge et lorsqu’il quitte les lieux. C’est beaucoup mieux que les feuilles de papier et les porte-blocs, que bien peu de gens voient…

À la sortie, le contenu automatisé peut renseigner les employés sur les bouchons de circulation ou les perturbations routières avant qu’ils ne partent et se retrouvent dans un fâcheux embouteillage.

Étude de cas EBI  Regarder la vidéo maintenant

Intégrer les données à vos communications, plus facile que vous le pensez

Malgré l’aspect assez technique, pour des responsables des RH qui ne croient guère avoir raté leur vocation en informatique, le traitement des données est de plus en plus facile.

Le principal obstacle, soit l’accès aux données en temps réel, n’en est plus un pour la majorité des entreprises, surtout celles qui fonctionnent avec des systèmes infonuagiques modernes. Il y a beaucoup d’API pour de tels systèmes, et elles deviennent somme toute essentielles à la bonne marche des affaires.

Des entreprises d’affichage numérique intelligent et de solutions interactives ont créé des outils pour simplifier le processus, comme des connecteurs de données et des modèles de contenu dynamique. S’il n’y a pas deux entreprises identiques, les besoins de communication changent peu d’une à l’autre. La plupart des entreprises ont des IRC qu’elles aimeraient afficher à l’écran. La plupart souhaitent aussi célébrer les réussites et souligner les bons coups d’équipe. Et la plupart désirent renforcer la sécurité et disposer d’un moyen de faire le point sur leurs activités.

soyez pudent

À l’aide de HTML5 et de JavaScript (aucune expérience requise!), un modèle de contenu peut être mis à jour automatiquement, et des graphiques et des images peuvent être modifiés et déplacés, sans intervention d’un esprit créatif, ni de qui que ce soit en fait. Magie!

Par ailleurs, la messagerie efficace peut favoriser le rendement. Si une équipe est en retard sur l’échéancier, les données en temps réel peuvent lui indiquer son avancement et l’inciter à accélérer ou à réaffecter des ressources. Certaines entreprises s’inspirent des jeux en ligne pour «ludifier» leurs tâches de travail, en opposant les équipes d’un site ou de plusieurs pour augmenter la productivité au moyen de visuels amusants et de mesures incitatives.

Les fournisseurs spécialisés en solutions d’affichage numérique possèdent les outils et les connaissances pour accompagner les clients et leur proposer des modèles d’automatisation de contenu dans les plus brefs délais. Généralement, le personnel informatique d’une organisation, déjà fort occupé, a peu ou pas de manipulations à faire quand les systèmes contenant les informations désirées sont dotés d’API.

Pas d’API? L’automatisation de la messagerie reste possible

L’absence d’API n’empêche pas l’automatisation partielle ou complète. Le fournisseur de solutions peut faire équipe avec le fournisseur de technologies qui détient la plateforme et les données afin de concevoir un accès personnalisé. Souvent, il suffit de trouver le moyen d’envoyer les données dans un répertoire partagé sécurisé par le technicien et accessible via un système externe.

Il est également possible de dépouiller et de simplifier la messagerie automatisée, grâce à quelque chose d’aussi basique et courant que des feuilles de calcul Google Sheets. Par exemple, si une entreprise souhaite afficher les résultats de production cibles au début, au milieu et à la fin de chaque quart de travail, elle n’a qu’à les entrer dans les cellules correspondantes de la feuille de calcul partagée, après quoi le système de gestion de contenu les « verra » et actualisera l’écran en quelques instants, sinon instantanément, avec des chiffres et tableaux qui peuvent grossir, rétrécir et changer de couleur en fonction du modèle utilisé et des paramètres prédéfinis.

La messagerie automatisée au travail : comment se lancer

Alors, comment une entreprise peut-elle optimiser et automatiser ses messages clés au travail?

Trois étapes :

  1. Décider des messages requis, de leur emplacement et de la fréquence de mise à jour;
  2. Déterminer où l’information est générée et hébergée, en tenant compte de l’accessibilité (API?);
  3. Trouver un fournisseur expert en traitement de données en temps réel, qui travaille régulièrement à l’automatisation pour le compte d’entreprises.

Les projets d’affichage numérique les plus efficaces sont ceux qui restent à jour, qui sont pertinents et qui sont visuellement intéressants. Faire ce travail manuellement peut être très exigeant. Mais avec les bons outils et les bons partenaires technologiques, le casse-tête devient un jeu d’enfant... dont tout le monde sort gagnant.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE

Restez connecté sur les dernières actualités de l’affichage numérique dynamique et obtenez des conseils pour réussir votre affichage

Articles

Entrez dans la nouvelle ère des communications avec vos employés et vos clients! À l’heure... Read More

Articles

Êtes-vous satisfait de la communication interne au sein de votre entreprise? Quelles mesures... Read More

Articles

Les indicateurs de performance clés, mieux connus sous leur acronyme anglais KPIs (key performance... Read More